CAISSE DE PENSION, un OUI avec réticence

Le 19 mai 2019, nous allons devoir voter sur la réforme de la Caisse de pension de l’Etat de Genève.

Il est clair que seul le changement de système, c’est-à-dire passer de la primauté des prestations à la primauté des cotisations, sur la base de 50%/50% pour les cotisations, est la plus honnête vis-à-vis des autres citoyens de cette République. Nous pourrions répondre NON aux deux projets, celui de la gauche et du MCG maintenant le système actuel (primauté de prestations) avec 66.7% à la charge de l’employeur… c’est-à-dire VOUS ! et le compromis du Conseil d’Etat soutenue par la droite :  avec un système de primauté des cotisations, versées à raison de 58% par l’employeur et 42% par le fonctionnaire (A votre charge seulement 58% ! merci au Conseil d’Etat de nous ménager un peu, mais c’est quand même nous qui passerons à la caisse.

Malheureusement, voter non aux deux projets pourrait être risqué et dangereux pour Genève. Donc, la seule solution est de soutenir le projet de loi du Conseil d’Etat.

Pourquoi pas aussi une nouvelle initiative qui donnerait au peuple la décision définitive sur tout changement de la convention de travail entre l’Etat et les fonctionnaires car, en fin de compte, c’est nous qui devons passer à la caisse et qu’il faut, à un moment donné, finir de se payer de notre tête.

 

Les commentaires sont fermés.