25/05/2017

Dans la TG d'aujourd'hui: 4,7 milliards pour renflouer la CPEG peut-être, même, sous-estimé ?

La majorité de la population prise en otage, ça suffit !

Retranscription des excellents propos de notre Vice-Présidente Françoise Sapin :

«Le maintien du système de primauté des prestations n’est pas viable vu les contraintes de la loi fédérale», assure la députée MCG Françoise Sapin, expert-comptable de métier, dont le parti est pourtant a priori favorable à ce système pour la CPEG. Elle estime en outre qu’une simple recapitalisation équivaudrait à «un sparadrap, valable au mieux trois ou quatre ans»


Pour le Comité, il faut par tous les moyens refuser tout refinancement de la CPEG sans changement du système soit l'abandon de la primauté des cotisations, le passage à 50%-50% comme la plupart des entreprises et supprimer l'augmentation automatique annuel.

Les retraités n'ont pas d'ajustement automatique annuel. Que ce soit le monde ouvrier ou commercial comme le domaine bancaire, contrairement à la fonction publique, les employés ne savent pas quel sera leur sort demain entre les fusions, la compressions de personnel, etc. et en tant qu'ancien représentant du personnel d'une partie de cette branche je suis bien placé pour dire que les belles années sont depuis longtemps derrière nous.

Je tiens à rappeler que les partis "tous confondus" ne représentent qu'environ 40% de la population !

 

PS: A noter que pour les employés de banques la situation s'est dégradée lorsque que le cartel bancaire a été cassé et, ainsi, permis une concurrence débridée.

23:12 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.