13/08/2011

Genève bien noté par l'Agence Standard & poor's

Après avoir lu l'excellent compte rendu de Monsieur Marc Bretton dans la TG de ce jour une conclusion s'impose.

 

 


Ou le syndicat la joue à la « grecque » en refusant la proposition de fusion des caisses de retraites et feront couler notre République ou bien la joue à la suisse avec la prudence et la clairvoyance  qui  ont caractérisé nos aînés pendant la grande crise qui nous a valu en grande partie la relative stabilité de ces 80 dernières années. Même si notre grand argentier a de bonnes idées, il n'a pas intérêt à relâcher la pression afin d'atteindre encore une meilleure efficacité de notre Administration. Pour HAD, il est trop top pour pavoiser, on pourra le faire quand nous serons qualifiés d'AAA par le même organisme de notation comme Zurich et Argovie. Il est vrai que l'on ne peut pas résoudre des problèmes qui ont été laissé à volo pendant de longues années ! Il est vrai, aussi, qu'il semble que pendant ces 2 dernières législatures la collégialité, au niveau de l'exécutif, a bien fonctionné, un plus pour atteindre ses objectifs bien que la crise 2008 et 2011 n'a pas simplifié leur travail et pour 2011, on ne connaît pas encore les conséquences définitives mais ne seront surement pas bonnes.

De 1970 à 1980 nous avions des comptes relativement équilibrés entre + 15 et -90 millions. De 1981 à 1988, comptes positif dont deux excédents de recettes 208 et 217 millions en 1986/7 puis nous nous enfonçâmes dans les abîmes des plus profonds pendant la période 1989 à 1998 avec 6x des déficits dépassant  400 millions. J'aimerais bien connaître quelles ont été les majorités qui ont voté ces  budgets  et comment en est-on arrivé là ? Si je me souviens bien  j'avais, à l'époque, posé la question au bureau du Grand-Conseil et je n'ai reçu apparemment qu'une seule réponse, celle du député  Jean Spielmann.  Sur ces indications, j'ai essayé de trouver les informations mais je dois être un « plouc » car je n'y arrivait pas ! Connaître une méthode rapide pour naviguer dans le mémorial afin de trouver enfin comment ont  voté les différentes formations politiques lors de l'acceptation des budgets me réjouirait car je m'étais fixé cet objectif mais lorsque j'étais actif le temps m'a manqué.  Maintenir un compte d'exploitation excédentaire et un plan d'investissement prudent et étalé dans le temps sera la clé du succès !

Herbert Ehrsam

Président de HAD

 

 

12:40 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.